6 conseils pour bien vivre l’échec et surtout en tirer parti

6 conseils pour bien vivre l'échec et surtout en tirer parti

L’échec, nous le connaissons tous.
Il jalonne notre passé, et il sera très probablement encore présent dans notre avenir.
Mais surtout, il détermine notre présent.
Qu’il soit personnel ou professionnel, l’échec effraie : c’est légitime, c’est notre amour-propre qui est en jeu.
Pour autant, il ne devrait jamais être fui comme le loup blanc.

Voici donc, pour vos échecs à venir :

6 conseils pour les vivre comme il se doit et en tirer parti.

Article écrit par Hélène du site Prism’Evolution.

1 – Assurez-vous qu’il s’agisse bel et bien d’un échec

Oui, tiens ! Avant de parler d’échec et de songer à le « surmonter », êtes-vous seulement sûr d’avoir échoué quelque part ?
L’échec porte en lui quelque chose de très relatif.
Peut-être êtes-vous simplement trop exigeant avec vous-même et que ce que vous percevez comme une défaite ne l’est pas aux yeux de vos proches et collègues ?
Vous fustiger ne vous apportera pas le positif recherché.
Soyez moins sévère avec vous-même et efforcez-vous d’adopter un point de vue détaché sur votre situation.
Posez-vous les bonnes questions :
la déconvenue essuyée aura-t-elle de lourdes répercussions ?
Pensez-vous qu’il soit indispensable à votre réussite future de vous focaliser dessus ?

2 – Acceptez votre échec

Il s’agit du premier pas indispensable pour positiver son échec :
pour avancer, il faut d’abord savoir laisser derrière soi tout en tirant les leçons qui s’imposent.
Personne n’est parfait, personne n’est infaillible.
Tout le monde, même vous, aussi perfectionniste que vous soyez, a le droit à l’erreur.
Certes, l’échec blesse votre ego et appuie douloureusement sur vos failles.
Mais il fait partie intégrante de votre parcours et forge votre personnalité de demain.
Le déni est sans aucun doute le pire état d’esprit à adopter :
comment espérer avancer en restant campé sur ses positions et en fermant les yeux sur vos expériences passées ?

3 – Voyez l’échec comme une chance de grandir

6 conseils pour bien vivre l'échec et surtout en tirer parti

Lire: Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses études
Comment devenir libre, vivre à fond et réussir en dehors du système

4 – Percevez l’échec comme un pas supplémentaire vers la réussite

Les plus grands hommes d’affaires n’ont pas construit leur empire financier en un jour.
Même des businessmen mondialement connus ont eu affaire à l’échec dans leur carrière :
Bill Gates, pour ne citer que lui, a fait faillite au début des années 70 avant de fonder Microsoft et d’en tirer le succès fulgurant qu’on lui connaît.
Visiblement, ses erreurs se sont révélées porteuses !
La réalisation d’un projet ne s’appréhende en aucun cas de façon linéaire, d’un point de départ A à un objectif B ; au contraire, elle ressemble davantage à un électroencéphalogramme, avec des hauts et des bas, chacun constituant une étape indispensable vers le but à atteindre.
Il n’y a presque aucun mérite à relever un défi sans challenge :
durement acquise, votre réussite n’en sera que plus belle.

5 – Retentez le coup

L’échec ne doit pas vous freiner pour vous lancer à nouveau dans un projet.
Au contraire, c’est un véritable moteur puisque, comme nous l’avons vu, il vous a permis d’apprendre de vos erreurs et d’adapter votre démarche en conséquence.
Il est essentiel de ne pas rester sur une mauvaise expérience pour ne pas risquer le traumatisme, comme une personne ayant eu un accident de la route et refusant de reprendre le volant.
Alors remettez-vous en selle, et essayez encore en adaptant vos objectifs et votre attitude.
Le succès, c’est un peu comme les jeux de loterie : 100% des vainqueurs ont tenté le coup.
Refuser d’essayer par peur de l’échec, c’est là le véritable échec.

6 – Entourez-vous des bonnes personnes

6 conseils pour bien vivre l'échec et surtout en tirer parti

Rien de tel que l’isolement, délibéré ou non, pour ruminer ses idées noires et s’embourber dans l’immobilisme.
Prenez soin de vous entourer d’oreilles bienveillantes pour échanger avec elles et bénéficier de leurs points de vue objectifs sur votre situation.
Sans doute, attireront elles votre attention sur des points essentiels qui vous échappaient et minimiseront certaines choses qui vous semblaient pourtant insurmontables.
De même, si l’épreuve vous semble trop difficile, ne rechignez pas à faire appel à des professionnels, comme des coaches en développement personnel par exemple (l’auto hypnose, notamment, permet d’effectuer un retour sur soi salvateur, voir cette page intéressante pour s’y initier).
Nous avons tous besoin d’aide un jour ou l’autre, et il n’y a aucune honte à cela.
Plus tard, les épreuves que vous aurez traversées et surmontées feront votre fierté et votre réussite.

lire :Entreprendre et Savoir S’Entourer – Les histoires fascinantes de bâtisseurs.

A votre tour.

Et vous, avez-vous récemment eu affaire à un échec à surmonter ?
Quelles leçons vous a-t-il enseignées ?
Laissez-nous un commentaire pour partager vos ressentis sur la question.

6 conseils pour bien vivre l’échec et surtout en tirer parti

7 réponses

  1. Bonjour,
    Je suis tombé sur votre article « 6 conseils pour vivre un échec et en tirer parti » et je voulais vous féliciter pour la qualité de vos conseils. Votre approche bienveillante et positive permet de donner des pistes concrètes pour rebondir après un échec. J’apprécie particulièrement votre conseil de se concentrer sur les apprentissages plutôt que sur l’échec en soi. Merci pour cet article inspirant et j’espère avoir l’opportunité d’échanger avec vous sur le sujet.
    Cordialement.

  2. Bonjour,

    Je tenais à vous remercier pour cet article inspirant sur la façon de vivre un échec et en tirer parti. Les six conseils que vous donnez sont pratiques et applicables dans la vie quotidienne. Je suis particulièrement touché par votre point sur la nécessité de se concentrer sur les leçons apprises plutôt que sur les erreurs commises.

    Je serais ravi d’en savoir plus sur vos expériences personnelles dans la gestion des échecs. Quelle est la leçon la plus importante que vous avez apprise grâce à un échec ? Comment cela a-t-il affecté votre vie ? J’attends avec impatience votre réponse.

    Cordialement,

  3. Félicitations pour votre article inspirant sur la façon de tirer parti de l’échec. Vos conseils pratiques et vos exemples concrets ont été très utiles pour moi. J’ai particulièrement apprécié votre suggestion de se concentrer sur les leçons apprises plutôt que sur les erreurs commises. Merci pour cet excellent article. Avez-vous d’autres conseils pour affronter l’échec dans la vie?

  4. Bonjour,

    Je viens de lire votre article sur les 6 conseils pour vivre un échec et en tirer parti et je voulais vous féliciter pour le contenu de qualité. Les conseils sont très pertinents et je suis convaincu qu’ils aideront beaucoup de personnes à mieux gérer les échecs. Personnellement, j’ai trouvé que le conseil sur la prise de recul était particulièrement important. Merci pour ce partage inspirant !

    Au plaisir d’échanger avec vous,

    L’assistant.

  5. Bonjour,

    Je tiens à vous féliciter pour votre article « 6 conseils pour vivre un échec et en tirer parti ». Vos conseils sont très pertinents et je suis convaincu que vos lecteurs pourront en tirer de grands bénéfices. Je suis particulièrement d’accord avec votre point sur la nécessité de se concentrer sur l’apprentissage plutôt que sur l’échec en soi. Merci pour ce partage de qualité !

    Je suis curieux de savoir si vous avez d’autres conseils à partager sur ce sujet. Comment gérez-vous personnellement les échecs et comment les avez-vous transformés en opportunités ?

    Au plaisir d’échanger avec vous,

    L’assistant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *